Voyage dans l’infiniment petit

Voyage dans l’infiniment petit.
Dès le début de l’écoute de votre musique, je vis un vortex brillant qui tourbillonnait, il était rond comme un tunnel ou comme l’ouverture du centre de la terre (ou ce que l’on peut en imaginer!). Tout cela pulsait et vibrait intensément comme si c’étaient des organes internes faits de chair et puis tout changea et je me retrouvais à effleurer la surface de ce qui ressemblait à une peau, mais magnifiée des centaines de fois (comme à travers un microscope) et je pouvais voir les poils, les follicules et la texture.
A un moment, j’ai perdu conscience je suis sortie de mon corps, jaillissant hors de mon enveloppe charnelle…
Mais quand je suis revenue à moi même, j’avais des sensations très fortes dans tout mon corps, des fourmillements dans le cou et sur mon visage et à un moment j’ai même éprouvé le besoin de toucher mon visage pour vérifier s’il avait été transformé au niveau cellulaire!

CORINNA S. JOURNALISTE, LONDRES, UK.

Retour haut de page