Guide & conseils d’écoute

DIFFÉRENTS MODES D’ÉCOUTE INDUISENT DES EFFETS DIFFÉRENTS

Il est conseillé de commencer vos sessions d’écoute de Musique Multidimensionnelle par une évaluation de votre état général (physique et psychique).
– Si vous avez de gros problèmes physiques ou psychiques (maladie déclarée, dépression profonde), il convient de commencer les écoutes avec des enceintes à volume sonore faible à moyen.
– Si vous n’avez pas de problème particulier ou que vous êtes simplement fatigué et avez besoin d’un coup de boost ou que vous désirez progresser rapidement dans votre évolution et développer votre potentiel latent subtil :
Commencer les écoutes avec un casque de bonne qualité : équilibre des graves – mediums – aigus, ou avec des écouteurs.

Dans tous les cas, vous pouvez moduler l’effet souhaité, en fonction du volume sonore auquel vous écoutez la Musique Multidimensionnelle:
Plus le volume sonore est fort, plus l’information vibratoire est puissante.
C’est à vous de décider du mode et du volume sonore qui vous conviennent le mieux.
Si vous commencez les écoutes à faible volume, il est recommandé de passer progressivement à des écoutes à plus fort volume quand vous en sentez le besoin.

Il est préférable d’écouter cette musique seul au début pour ne pas surprendre votre entourage et déclencher involontairement des résonances annexes susceptibles d’être mise en action par cette musique.
La Musique Multidimensionnelle étant un véhicule d’expansion de conscience, il est préférable d’en avertir ceux à qui vous souhaitez la faire découvrir.
Attention ! N’écoutez jamais cette musique durant la conduite d’un véhicule, quel qu’il soit.

L’ÉCOUTE AVEC DES ENCEINTES

L’écoute profonde, écoute en pleine conscience, avec des enceintes balaie le corps de vibrations dans sa globalité, elle fait résonner la structure osseuse, elle convient à tous et dans tous les cas.
Vous percevrez les fréquences sonores dans tout votre corps car nous n’entendons pas seulement avec nos oreilles mais avec notre peau, nos os, nos corps subtils.

Le niveau du volume sonore affecte l’expérience : plus vous augmenterez le volume sonore, plus l’expérience sera puissante.

img
img

L’ÉCOUTE AVEC UN CASQUE OU DES ÉCOUTEURS DE BONNE QUALITÉ*

L’écoute profonde ou écoute consciente avec des écouteurs est plus puissante.
Elle est recommandée aux personnes qui désirent aller au coeur de leur problème et ne sont pas dans un état de malaise physique ou psychique grave.
Vous êtes immergé dans un tissus sonore d’ondes vibratoires et votre cerveau est le premier stimulé.

SOYEZ ATTENTIFS AUX DIFFÉRENTES SENSATIONS QUI VOUS PARVIENNENT.
Ne soyez pas trop dérouté par ce que vous percevez, n’ayez pas d’apriori, cette musique étant MULTIDIMENSIONNELLE fait résonner des dimensions inconnues de votre être, c’est pourquoi elle peut provoquer des sensations nouvelles.
Même si cette expérience vous parait surprenante, n’ayez aucune crainte, il n’y a aucun danger. Les sensations que vous percevez témoignent simplement du bon travail de ré harmonisation fréquentielle qui est en cours.

L’écoute au casque affectera davantage les dimensions supérieures de votre être, l’expérience sera encore plus puissante si vous écoutez cette musique dans l’obscurité.

* Écouteurs restituant de façon correcte l’équilibre : basses/medium/aigus.

L’ÉCOUTE EN MUSIQUE D’AMBIANCE

Après avoir utilisé la Musique Multidimensionnelle en écoute profonde ou pour accompagner une activité : il vous est possible d’écouter cette musique en musique d’ambiance, (faible à moyen volume) en vaquant à vos occupations sans porter une attention soutenue à la musique.

Ce mode d’écoute permet également d’obtenir un état de clarté intérieure, de concentration sans effort et de créativité quelle que soit l’activité poursuivie (que vous soyez auditeur ou thérapeute) : études, travail intellectuel, activité artistique, pratique corporelle, etc.

1 – SI VOUS ÊTES dans un ÉTAT DE STRESS INTENSE ou de DÉPRESSION
optez dans un premier temps pour une écoute à faible niveau sonore.

2 – SI VOUS SOUHAITEZ ATTEINDRE un ÉTAT D’ATTENTION, de CLARTÉ ou de CRÉATIVITÉ SANS EFFORT,
écoutez à volume sonore moyen.
Dans ce cas, ne fixez pas votre attention sur la musique, vaquez normalement à vos occupations telles que l’écriture, la lecture, la peinture, l’étude.

3 – SI VOUS AVEZ BESOIN DE VOUS RECHARGER EN ÉNERGIE
tout en accomplissant un travail intellectuel ou physique absorbants ou pénibles préférez une écoute à niveau sonore moyen.

4 – SI VOUS ÊTES THÉRAPEUTE et DÉSIREZ ACCOMPAGNER votre TRAVAIL THÉRAPEUTIQUE
sans que les vibrations de la musique n’interfèrent trop avec votre propre action, mettez la musique à volume sonore faible ou moyen.

5 – DURANT VOS SÉANCES DE MÉDITATION, DE YOGA, DE TAI CHI, DE QI GONG, MASSAGES ou toutes autres pratiques énergétiques ou corporelles,
ajustez le volume sonore de moyen à faible.
La Musique Multidimensionnelle accompagne efficacement et facilite la pratique de ces activités.
L’énergie cohérente présente dans la musique vous aide à maintenir la fluidité nécessaire à l’accomplissement de ces activités.

6 – POUR AIDER LES ENFANTS
Énervés et fatigués après une journée d’école ou trop excités après une journée festive, mettez la musique à volume faible et prévoyez une écoute d’environ 30 minutes.
Pour accompagner les enfants durant leurs devoirs ou autres activités extra scolaires, mettez la musique à volume moyen ou faible. Ils retrouveront sans effort, le calme, l’attention et la concentration nécessaires pour faire ce travail dans les meilleures conditions.
Pour faciliter l’endormissement des enfants en bas age et des bébés.

7- ÉCOUTE DE LA MUSIQUE DURANT LA NUIT
Si vous avez du mal à vous endormir ou trouver rapidement le sommeil.
Mettez un CD à faible volume, il fera vite taire votre mental. Laissez vous bercer par la musique.
Il n’y a pas d’inconvénient à ce que le CD tourne toute la nuit car l’écoute à très faible volume pendant le sommeil facilite la mémorisation des rêves.

L’ÉCOUTE DURANT LA NUIT

Pour s’endormir facilement, écouter à faible niveau sonore et se laisser bercer par la musique.
Il est possible de laisser l’enregistrement durant la nuit à très faible niveau : cela facilite la mémorisation des rêves, mais cela peut aussi troubler la profondeur du sommeil : à vous de tenter l’expérience et d’en tirer des enseignements.

CE QU’IL EST BON DE FAIRE

VOTRE INTENTION PROFONDE affecte énormément votre expérience.
Elle dirige le flux énergétique et mobilise les ressources dans les différentes dimensions de votre être.

ASSEYEZ VOUS dans un fauteuil, le dos droit ou ALLONGEZ VOUS sur un sofa, un lit ou un tapis.
Si vous le souhaitez, émettez une intention particulière.

RESPIREZ profondément et consciemment pendant quelques minutes, oubliez tout le reste.

LAISSEZ LES VAGUES SONORES vous ausculter, vous envelopper, vous nourrir, vous bercer ou vous tonifier.
Sans doute perdrez vous vite la notion du temps qui s’écoule, vous êtes hors du temps, dans ce monde des « quanta », cet espace infini que vous connaissez mais que vous aviez peut être oublié.

CE QU’IL FAUT ÉVITER

Laissez soucis immédiats et inquiétudes de coté pour quelques instants…

Ne perdez pas de temps à comparer cette musique avec d’autres, cela vous confinerait dans une mentalisation qui ne permet d’être dans l’état de présence nécessaire à l’activation des capacités vibratoires de cette musique.

QUAND ÉCOUTER ?

LA JOURNÉE

Si vous écoutez la musique le matin après une bonne nuit de sommeil, vous aurez plus d’énergie pour explorer facilement les dimensions les plus subtiles de votre être multidimensionnel, entrer en expansion de conscience et découvrir votre être inconnu.

LE SOIR

En fin de journée : votre corps puisera dans la musique l’énergie dont il a besoin pour effacer le stress ou la fatigue de la journée.
Au coucher : à faible volume, elle dissipera une mentalisation excessive et facilitera votre endormissement.

LA NUIT

Si vous mettez un CD, à très faible volume, durant la nuit, vous partirez en voyage dans d’autres dimensions de la conscience et vous souviendrez mieux de vos rêves le lendemain.

FRÉQUENCE D’ÉCOUTE

Il n’y a pas de règle absolue en matière de fréquence d’écoute, mais l’expérience montre que le rythme de 4 à 6 sessions d’une heure d’écoute profonde par semaine convient particulièrement à ceux qui désirent bénéficier au mieux des capacités thérapeutiques de cette musique.

Si on en a le loisir, on peut consacrer de 1 à 3 heures par jour à l’écoute sans aucun danger.

Le mieux est d’écouter son corps et de se laisser guider par son intuition. Quand votre corps aura puisé ce dont il avait besoin dans le tissus vibratoire de la musique, vous le saurez en constatant que vous êtes plus conscient de vous même, plus créatif, plus intuitif…
La motivation, l’envie, le désir d’évolution sont des facteurs très importants.