Comment est née la musique multidimensionnelle de Jacotte Chollet ?

GENÈSE D'UNE CRÉATION

La Musique Multidimensionnelle n'est pas née en un jour, elle est le fruit d'un long cheminement : un voyage en deux temps.
Le premier : extérieur, horizontal et visuel à la rencontre de la nature et des autres que j'ai photographié et filmé dans un grand nombre de contrées, climats, cultures et civilisations.
J'ai souvent eu le sentiment intime de relier en moi tous ces êtres, toutes ces formes, toutes ces couleurs, tous ces points de vue différents.
Sans eux, ma propre musique intérieure n'aurait pas été la même, sans eux, je n'aurais pas été moi même !
Le deuxième voyage a été intérieur, vertical et sonore à la rencontre de mon être inconnu.

La Musique Multidimensionnelle est le fruit de ces deux explorations qui m'ont élargie à d'autres dimensions.

Cette double démarche m'a naturellement conduit à envisager l'être humain de façon globale et à chercher ce qui est essentiel et commun à tous sous une grande diversité de formes.
La multiplicité des langues du monde, les connotations différentes qu'elles ont et les incompréhensions qui en découlent parfois ont fait naître en moi le désir de créer un langage universel qui rassemble.
Ce besoin de COMPRENDRE, de RELIER, de CONJUGUER et d'UNIFIER n'a cessé d'orienter ma démarche.

Parallèlement, à la suite de diverses expériences personnelles, j'ai compris, à un très jeune âge, que notre psychisme influençait directement notre corps physique et que des ressources inconnues sommeillaient en moi.

Je dois dire aussi que j'ai toujours été à l'écoute des « signes » que me faisait le destin pour m'indiquer la direction à suivre et quand des empêchements sont venus brouiller mes pistes, ils ont toujours été porteurs d'ouvertures inattendues ou inespérées. C'est ce qui m'a donnée une confiance fondamentale dans la vie.

Pour faciliter la compréhension de la genèse de cette musique dont je ne peux pas ici rendre compte de façon extensive parce qu'elle s'est étalée sur un grand nombre d'années, je réponds ici aux deux questions les plus fréquentes que me posent les auditeurs et qui ont trait à ma formation éventuelle en tant que musicienne ainsi qu'à la façon que j'ai d'accéder aux états exceptionnels de conscience dans lesquels je crée cette musique.

Plusieurs années d'étude du piano m'ont familiarisé avec un clavier et montré que j'avais de l'oreille et c'est l'imprégnation continue par des milliers de musiques, écoutées sous la supervision de mon père, pianiste amateur et authentique mélomane qui a constitué ma culture musicale de base, mais ce mode d'éducation par IMPRÉGNATION directe était si familier et si naturel que j'ai mis longtemps à réaliser son importance.

En ce qui concerne la seconde question : C'est une inspiration puissante et mystérieuse qui me fait gravir les strates vibratoires d'une pyramide multidimensionnelle inconnue, sans que je sache vraiment comment cela s’opère et sans que je puisse décider consciemment moi-même de répéter à volonté l'expérience.

Un GRAND MYSTÈRE a toujours entouré les ÉTATS de HAUTE CRÉATIVITÉ comme le soulignait Stanislas GROF dans le film documentaire sur LA CRÉATION que j'ai réalisé en compagnie d'André VOISIN entre 1980 et 1982.

L'esprit humain, en état de créativité transcende de loin tout ce qui pourrait s’expliquer par le contexte particulier de la personne, par son éducation ou son histoire intime, c'est comme s’il touchait à une source divine.
Stanislas GROF
Psychiatre

UN CHEMINEMENT INTUITIF ET SYNCHRONIQUE

Très rapidement, après des études universitaires en Anglais et en Linguistique qui m'ont sensibilisée au SON et aux langues, une suite d'évènements à caractère SYNCHRONIQUE m'a amenée à rencontrer André Voisin, Producteur et réalisateur à la télévision (ORTF).

Fondamentale sur un plan personnel aussi bien que sur un plan artistique, cette rencontre a été décisive car c'est avec lui que j'ai partagé 21 ans de ma vie, parcouru le monde une caméra à la main et co-produit, co-créé, co-réalisé une cinquantaine de films documentaires pour la 1ère chaîne de télévision.

Ces films ont été autant d'occasions de découverte et de rencontres avec des êtres exceptionnels issus de différentes cultures ainsi que des peuples primordiaux. C'est ainsi que j'ai accumulé un grand nombre d'expériences et que je me suis confrontée à une grande diversité de points de vue, de climats, de croyances, de coutumes, de rituels, de langages, de sons et de musiques.

Parallèlement, les chercheurs visionnaires que j'ai interviewés et filmés ont profondément contribué à orienter ma recherche, les plus marquants ont été KRISHNAMURTI filmé en 1972 dans la série « LES CONTEURS » d'André VOISIN, puis les physiciens Fritjof CAPRA, David BOHM, Jean CHARRON, le psychiatre Stan GROF, les spécialistes du cerveau Karl PRIBRAM et Paul.D. MACLEAN et le DR HASHIMOTO Président de la société psycho-somatique du JAPOON, le psychologue Arthur JANOV et le musicien Karl. H. STOCKHAUSEN qui fut le premier à concevoir les rapports intimes que pouvaient avoir entre elles les notions de son, de magnétisme, de création, de musique et leur influence sur sur le corps humain.

C'est à l'occasion d'un film tourné en 1978, au NÉPAL, sur le Livre des Morts Tibétain que s'est précisée la dimension éminemment vibratoire, sonore et musicale de mon destin.

Quand ont retenti les trompes, cornes et cymbales de la musique tibétaines, pendant l'office destiné à faciliter le passage de l'âme d'un moine défunt vers la claire lumière, j'ai été brusquement aspirée hors de mon corps par une  vibration si puissante que  j'ai du faire des efforts extraordinaires pour ne pas le quitter tout à fait et rester suspendue entre ciel et terre jusqu'à ce que cesse la musique !
Sur le coup, je ne réalisais ni l'importance ni la précision extrême de l'appel ou rappel à l'ordre que je venais de recevoir, ce n'est que plusieurs années après que je compris à quel point cette expérience avait été tout à la fois une initiation, un réveil, une fondation.

Quelques mois plus tard, la mort subite de ma mère et les circonstances particulières qui l'ont entourée ont provoqué en moi un énorme choc émotionnel, suivi par une longue période d'interrogation et de transformation intérieure.

Un incroyable enchaînement d'intuitions, d'expériences, d'épreuves et de rencontres m'a littéralement portée vers la création de cette musique transformatrice et c'est ainsi que s'est scellé mon destin vers l'exploration des multiples dimensions de l'être et de la conscience. et que j'ai reçu un certain nombre de messages qui avaient trait à ma préparation au futur métier de productrice de SONS.
Une petite voix m'invitait à me préparer à mon futur métier de productrice de SONS, elle suggérait que j'avais à faire QUELQUE CHOSE DE SPECIAL AVEC LA MUSIQUE et que cela consistait à SPIRITUALISER LE SON !
Je fus très surprise par la teneur de ce message car je ne comprenais absolument pas intellectuellement en quoi consistait l'acte de SPIRITUALISER LE SON et le ton péremptoire du message qui ne laissait aucun doute sur ce qui allait se passer pour moi m'impressionnait beaucoup!

Après bien des peurs et des atermoiements, j'entrais finalement dans un magasin de musique et demandais à tester les possibilités du nouvel instrument de l'époque : LE SYNTHÉTISEUR DE SONS.

Dès que j'eus trouvé intuitivement les tonalités qui faisaient résonner mon âme, une forte vibration m'emporta vers un monde de lumière avec l'incroyable impression que je connaissais déjà tout des synthétiseurs, de la musique et du son !
Une joie profonde infusait chacune de mes cellules, je me sentais enveloppée par un amour infini qui portait en lui la magie sacrée de l'UNITÉ et là, au coeur de la connaissance et de la co-naissance, je ne ressentais plus de manque, plus de peur, plus de limite, plus de séparation.

C'était donc ça ÊTRE !
C'était donc ça que j'avais cherché jusqu'à cet instant où le sens et de ma vie venaient soudain de s'éclairer ?
C'était donc ça le paradis perdu et retrouvé dont nous avons la mémoire au fond notre âme ?

LA CRÉATION DE LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE

Ainsi soit il, ainsi fut fait !
J'achetais l'instrument dans l'espoir de retrouver l'état exceptionnel vécu dans le magasin de musique, mais le miracle ne se renouvela pas aussi rapidement que je le souhaitais !
Je compris, alors, que je devais identifier, en moi même, les obstacles qui obstruaient les portes de la création…

Je passais des journées entières à explorer le monde des fréquences, à en expérimenter les effets et à me familiariser avec les résonances qu'elles provoquaient en moi. 

Lorsque j'atteignais des états transcendants de haut niveau vibratoire, je perdais mes repaires habituels du temps et de l'espace. Une énergie fluide et puissante remontait le long de ma colonne vertébrale et enserrait ma tête dans un halo circulaire. Un FEU FROID se répandait en chacune de mes cellules comme pour s'assurer que tout était en ordre, et, si tel n'était pas le cas, des douleurs subites éclataient en divers endroits de mon corps et je n'avais alors d'autre alternative que de respirer profondément pour en effacer la trace avec un sentiment de profonde gratitude pour cette visitation sacrée qui me purifiait.

Je comprenais intuitivement que les douleurs éveillées par les sons étaient la manifestation consciente de blocages énergétiques inconscients que je portais en moi et que cette musique agissait comme un RÉVÉLATEUR, un miroir sonore, un SCANNER MULTIDIMENSIONNEL qui rendait conscientes et palpables les dimensions subtiles de mon être et remettait en ordre les énergies qui s'étaient désaccordées et fragmentées, au fil du temps.

Il me fallut presque 2 années pour apprivoiser les vibrations puissantes qui me traversaient dans ces séances de création musicale et apprendre à les accueillir, à les chevaucher sans que mon corps physique ne se dissolve, car, même si j'étais dans un état que l'on peut qualifier de TRANSE, cet état de transe devait rester CONSCIENT et maitrisé pour actionner correctement les touches de mes synthétiseurs en vérifiant le bon déroulement des enregistrements que j'effectuais en direct « LIVE ».

Ces séances de création ébouriffantes étaient suivies par des moments d'écoute profonde de ce que je venais d'enregistrer et je ressentais un froid intense envahir mon corps, parfois pendant plusieurs heures, sans que je comprenne ce qui se passait vraiment.

J'avais l'impression d'être un cosmonaute de l'intérieur qui découvre les sensations inconnues que procurent les vols en apesanteur dans les espaces sidéraux !

D'où venait cette musique étrange qui ne ressemblait à aucune autre ?
De quel ordre supérieur était cette énergie transformatrice qui me révélait à moi même ?

Par quelle magie mon synthétiseur de son s'était-il transformé en SYNTHÉTISEUR DE SOI ?
Je l'ignorais, mais je n'avais aucun doute, la musique qui me traversait était en elle même une MUSICOTHÉRAPIE.

Quelques années plus tard, après avoir constaté le pouvoir guérisseur qu'elle avait sur ceux qui l'écoutaient, qu'ils soient humains, animaux ou plantes, je compris qu'elle concernait l'ensemble du vivant et qu'elle était ce LANGAGE UNIVERSEL dont j'avais rêvé; mais, ce que je ne réalisais pas encore, c'est que j'étais bien loin d'en avoir terminé avec elle et que j'allais devoir passer un grand nombre d'années à étudier, décoder, décrypter, comparer, comprendre, expliquer les phénomènes de résonance vibratoire qu'elle provoquait sur ses auditeurs !

Un scientifique de haut vol, Régis DUTHEIL, rencontré (une fois de plus) par pur soit disant hasard, je veux dire par pure SYNCHRONICITÉ, m'a particulièrement aidé à comprendre par des explications scientifiques les phénomènes  induits par la résonance provoquée par cette musique. Il m'a fortement encouragée à poursuivre le décryptage de ses effets et je lui dois beaucoup.

RENCONTRES AVEC DES SCIENTIFIQUES VISIONNAIRES :

KARL PRIBRAM, DAVID BOHM, RÉGIS DUTHEIL.

Un faisceau de pensées convergentes nous réunissait sans doute déjà car Régis DUTHEIL connaissait fort bien les travaux avant gardistes de deux chercheurs que j'avais moi même filmé une dizaine d'année auparavant en compagnie d'André VOISIN, à savoir les PHYSICIENS David BOHM avec sa conception de l'HOLOMOUVEMENT et le neuro chirurgien Karl PRIBRAM qui décrivait le fonctionnement de notre MÉMOIRE sur le mode HOLOGRAPHIQUE.

Que signifie le terme Grec HOLOS ? Qu'est-ce qu'un HOLOGRAMME ?
« C'est un TOUT, un ensemble-tout, le tout holographique est global, IL COMPREND LES PARTIES MAIS LES PARTIES AUSSI COMPRENNENT LE TOUT ».

Particulièrement inspirés, Karl PRIBRAM et David BOHM réunis dans notre film : LA RÉVOLUTION DU CERVEAU enchaînaient avec passion sur les conséquences révolutionnaires qu'impliquait une telle vision, Ils nous parlaient d'un ordre caché, un ordre primordial, un ORDRE IMPLIQUÉ, une MATRICE :

«Les structures se déplient physiquement et mentalement depuis une matrice commune, un ordre primordial qu’il est impossible de toucher directement avec nos sens, ce domaine là, jadis réservé à dieu seul est « LE DOMAINE DE LA FRÉQUENCE », et il enchainait avec passion:

C’est la première fois, depuis Galilée, qu’une découverte scientifique montre le rapport entre les spirituel et la science, avant il fallait choisir entre DARWIN et dieu…/… Les choses seront très différentes dans le nouveau millénaire, l’art va changer, la médecine va changer, on va revenir à des concepts plus globaux, la grande révolution de demain c’est l’union du spirituel et du scientifique et ça va changer notre approche de la santé !»

Ce n'est que bien des années plus tard que je réalisai la pertinence et l'extraordinaire justesse de leur vision.  Ce que Karl PRIBRAM me transmit dans son laboratoire de l'Université de STANFORD en 1980, s'est avéré tout à fait prémonitoire, car à ce moment là, j'ignorais parfaitement que 10 ans plus tard, je ne serais plus réalisatrice de télévision et que je prendrai moi même place par ma création dans sa vision !

Les choses importantes se préparent très longtemps à l'avance, elles sont déjà « impliquées » dans cette matrice primordiale qui est en nous bien avant de se de se « déplier », de se révéler, de se manifester au grand jour.

Lorsque je contais à Régis DUTHEIL, mes rencontres avec Karl PRIBRAM et David BOHM et mes expériences avec le son et la musique, il me prêta une oreille attentive et je fus particulièrement surprise lorsqu'il me répondit :
« OUI, bien sûr, JE COMPRENDS » !
Ce fut un immense réconfort de constater qu'il y avait au moins une personne qui comprenait ma recherche !

Après être venu expérimenter par lui même les effets de ma musique dans mon studio de création il fut convaincu de sa valeur en tant que vecteur thérapeutique potentiel et c'est alors que fut entreprise une série d'analyses sanguines avant et après 1 heure d'écoute de ma musique.

Régis DUTHEIL ET LA MÉDECINE SUPERLUMINEUSE

Professeur de Physique et de biophysique à la faculté de Médecine de Poitiers, Médecin, chercheur, il a été Directeur associé à la Fondation Louis de Broglie.
Il est l'auteur de 2 livres : L'HOMME SUPERLUMINEUX et la MÉDECINE SUPERLUMINEUSE, paru aux éditions SAND.

Dans le second livre LA MÉDECINE SUPERLUMINEUSE, paru en 1992, le chapitre VIII : OUVERTURE POUR UNE MÉDECINE DU XXIÈME SIÈCLE, rend compte de la recherche et la création de Jacotte CHOLLET, qu'il avait tout d'abord dénommé: « les structures sonores holophoniques », avant que je ne ne choisisse moi même le terme générique de MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE après avoir constaté Les effets multi-dimensionnels de cette musique.

Voici ce qu'il en dit dans le chapitre VIII « Ouverture pour une médecine du XXIème siècle » de son livre : La MÉDECINE SUPERLUMINEUSE ainsi que dans un article rédigé par Alex Vicq qui s'intitule : LA THÉRAPIE HOLOSONIQUE.

« Pour produire les structures sonores holophoniques de la musique Multidimensionnelle, la créatrice de cette dernière Jacotte CHOLLET utilise un synthétiseur de sons et dans un état d'écoute intérieure complet produit des ensembles de fréquences dont le résultat harmonieux est une musique de contact avec la source de cohérence…/…La « résonance » est alors totale, il n'y a plus de séparation, de distorsion, d'atomisation et on tend vers un état de « non séparabilité ».
Effectivement, un sujet soumis à l'audition de la musique Multidimensionnelle expérimente d'autres états de conscience le transportant dans le champ électromagnétique ou dans LE CHAMP QUANTIQUE DE LA CONSCIENCE SUPERLUMINEUSE.
S'il existe une pathologie, elle sera détectée par le sujet par des sensations au niveau de la zone présentant une distorsion.
En plus de l'effet diagnostique se produit un effet thérapeutique par le rétablissement des potentiels électriques corrects.
La musique Multidimensionnelle étant « l'image sonore du champ quantique cohérent », il y aura, par résonance, un rééquilibrage de ce champ, aussi bien au niveau électromagnétique qu'à celui de la source « neguentropique » de la projection…/…
De nombreuses mesures physiques et biologiques sont en cours, mais dès maintenant les résultats thérapeutiques sont très encourageants « .

DE NOUVELLES PERSPECTIVES S'OUVRENT

Quelques 25 ans après sa parution, le livre la Médecine Superlumineuse est toujours d'actualité et les idées qui y sont développées sont toujours à la pointe d'une vision globale de la conscience, de l'homme et de la santé.

Régis DUTHEIL y suggère que ce sont non seulement les dimensions conscientes mais aussi les dimensions subconscientes de l'être humain qui doivent être envisagées pour que naisse une médecine véritablement nouvelle. Il est grand temps de réunir ce qui a été abusivement séparé: nos dimensions spirituelles, psychiques et physiques et de prendre en compte les constantes et multiples interactions qu'elles ont entre elles ?

C'est cette réunion réunification qu'accomplit depuis de nombreuses années la musique multidimensionnelle.
Elle raccorde en un seul faisceau d'ondes la création, le son, la musique, la santé, le corps et l'esprit. Elle crée un un nouveau paradigme qui suggère que corps, esprit, harmonie et santé sont inséparables et que nous pouvons agir en amont, nous ré accorder harmoniquement à nous même et guérir préventivement AVANT que notre corps physique ne tombe malade !

En gérant nous même notre être et notre BIEN ÊTRE, en développant notre intuition et notre créativité, en prenant conscience des capacités extraordinaires qui sont en nous, en augmentant notre taux vibratoire et notre CONSCIENCE, nous pouvons, non seulement, faire économiser des sommes prodigieuses à la « sécurité sociale » mais nous sentir nous même bien plus en sécurité !

LES CD DE JACOTTE CHOLLET

Les CD : Infos & Extraits audio

INTERVIEW

Lire l'interview